News

En France, le comportement et les convictions des employés à l’égard du vol de propriétés intellectuelles vont à l’encontre de la politique de la plupart des entreprises. Selon une enquête mondiale réalisée par le Ponemon Institute à la demande de Symantec, 60 % des employés français qui ont quitté leur entreprise au cours des 12 derniers mois ont conservé des données confidentielles appartenant à leur entreprise. L’Hexagone se place bien au-dessus de la moyenne mondiale (50 %). Fait inquiétant, la moitié des employés français quittant leur entreprise pensent qu’ils ne commettent pas de délit en lui volant des données.

Or, le développement d’une culture à l’initiative des entreprises qui sensibiliserait les employés, dès leur formation, au vol de propriété intellectuelle est essentiel à la protection de ses données. En France, 65 % des employés pensent qu’il est acceptable de voler des données à leur entreprise parce qu’elle ne fait rien pour que des règles soient appliquées de manière stricte.

Parmi les employés qui ont démissionné ou ont été licenciés au cours des 12 derniers mois et qui ont conservé des données confidentielles appartenant à leur entreprise, 40 % prévoient de les utiliser dans le cadre de leur nouvel emploi. 70 % des employés pensent qu’il est acceptable de transférer des documents de travail vers des ordinateurs personnels, tablettes, smartphones, ou applications de partage de fichiers en ligne. Seulement 29 % des employés ont déclaré que leur supérieur hiérarchique considère la protection des données comme une priorité.

 

Source

Bonne lecture.

Joris

Leave your comments

Post comment as a guest

0
Your comments are subject to administrator's moderation.
  • No comments found

Translation

S5 Box

Connexion classique

Inscription par formulaire