News
Une étude commandée par Suse révèle que 83 % des entreprises ont déjà déployé Linux sur des serveurs. L'adoption de Linux étant notamment motivée par un coût total de possession réduit, des performances élevées et la volonté d'éviter d'être captif à l'égard d'un fournisseur. Cette étude montre donc une implantation de Linux qui atteint des niveaux sans précédent de déploiement en entreprise.

Vingt-deux ans après sa création, Linux fait donc aujourd'hui " l'objet d'une large acceptation et d'une grande confiance au sein d'une large majorité d'environnements serveurs d'entreprise ", annonce fièrement Suse. 83% des participants à l'étude sur laquelle s'appuient ces affirmationsexploitent Linux dans leurs environnements serveurs. Et plus de 40 % d'entre eux utilisent Linux comme leur principal système d'exploitation serveur ou comme l'une de leurs principales plateformes serveurs.

Qui plus est, Linux devient de plus en plus le système d'exploitation de prédilection pour les applications métiers critiques. De nombreuses entreprises font déjà fonctionner - ou prévoient de faire fonctionner sous douze mois -, sur des serveurs Linux, leurs applications de bases de données (69 %), de stockage de données (62 %), de business intelligence (62 %), de gestion de la relation client (42 %) et d'ERP (31 %).

L'étude a également permis de révéler que les applications de bases de données (17 %) et de business intelligence (17 %) sont les principales applications à fonctionner actuellement sous Linux. Viennent ensuite les serveurs Web (14 %), les systèmes de gestion de la relation client (12 %), le stockage de données (12 %), et les applications verticales/personnalisées(8 %). La sécurité, le TCO et les fonctionnalités de haute disponibilité sont les facteurs auxquels s'attachent en priorité les répondants lorsqu'ils étudient la migration d'applications critiques sous Linux. Enfin, près de 60 % des répondants s'accordent à estimer que la migration vers des plateformes ouvertes telles que Linux va éviter à leurs organisations d'être captives d'un fournisseur.

Il apparaît que Linux a bien continué de gagner en maturité tant comme fondation d'infrastructures Cloud à haute élasticité que comme sérieux prétendant pour des traitements qu'il n'était auparavant envisageable d'exécuter que sur des systèmes RISC/UNIX ou Microsoft Server, " explique Richard Fichera, Vice-Président et analyste principal chez Forrester Research.1

Nous savions que l'adoption de Linux avait considérablement progressé au cours des 20 ans d'existence de Suse, explique Michael Miller, vice president of global alliances and marketing chez Suse. Mais ces données nous montrent clairement l'ampleur du chemin parcouru. La question n'est plus aujourd'hui de savoir pourquoi ou quand utiliser Linux, mais où le faire. Les entreprises qui n'ont pas commencé à étudier activement l'utilisation de Linux comme socle de leurs initiatives de transformation ou de modernisation de leurs centres de calcul risquent d'être pénalisées financièrement et technologiquement. "

Pour réaliser cette étude 200 décideurs IT d'entreprises de plus de 500 salariés ont été sondés. 51 % des répondants sont issus d'entreprises de plus de 5 000 salariés. Les décideurs interrogés exercent dans les industries des services financiers, de la santé, de la production manufacturière, du commerce de détail, ainsi que dans le secteur de l'éducation et le secteur public. L'étude a été conduite entre avril et mai 2013.

Source

Joris

Leave your comments

Post comment as a guest

0
Your comments are subject to administrator's moderation.
  • No comments found

Translation

S5 Box

Connexion classique

Inscription par formulaire